Point de situation au 31/10/2021

Pas mal d'eau, d'encre et de fake news ont circulé et circuleront encore. Je vous rédige ce nouveau point de situation en vacance dans un lieu que je garderais pour moi où la densité de touristes au mètre carré est impressionnante. Ici personne ne porte le masque au restaurant, le karaoké est ouvert et les précautions sont bien enterrées dans la plage de Los Cristianos ! Mis à part à "SIAM park" où là, un vigile avec une matraque, demande de garder couvert le nez avec le masque (nous sommes à l'extérieur dans un parc aquatique c'est du délire).

Nous sommes fin Octobre et je ne suis toujours pas vacciné. Nous sommes "en guerre" comme nous l'a répété Monsieur MACRON et en temps de guerre il faut être prudent et ne pas s'exposer aux feux de l'ennemie. Il faut prendre ses précautions : supprimer son compte Facebook, faire des balades dans la foret, ne pas investir dans le virtuel et renforcer ses défenses immunitaires.

La réglementation dans mon établissement rendue applicable au public à compter du 30 août 2021 :
La vaccination obligatoire concerne les personnes qui interviennent dans mon établissement lorsque la gravité des risques de contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées le justifie, au regard notamment de la densité de population observée ou prévue.
Sachant que mon établissement privilégie l'espace comme un confort essentiel des moments de repos : 1800m² de surface construite sur 6 étages je considère en tant de gestionnaire de l'établissement que la densité de population n'est pas sérieuse. Sachant que l'activité de restaurant a été réduite au seuls résidents de l'établissement.

Les personnels des cafés et restaurants doivent donc se faire vacciner “lorsque la gravité des risques de contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées le justifie”. Cette gravité s’analyse en lien avec la “densité de population observée ou prévue”

Les deux conditions pour la vaccination des salariés

Autrement dit, la loi a bien prévu deux conditions cumulatives (c’est donc “et… et…” et non “ou… ou…”) pour que les salariés soient obligés de présenter un passe sanitaire en allant travailler :

1° la gravité des risques de contamination au regard de leur activité doit le justifier

2° cette gravité ne peut pas ignorer la question de la densité du lieu

Autrement dit, un serveur employé dans un restaurant qui fait plus de 50 couverts simultanés doit assez logiquement se faire vacciner. En revanche, si le restaurant ne fait que 20 couverts, la question se discute. 

S’agissant d’un plongeur qui ne rencontre pas les clients, d’un comptable d’hôtel qui n’a pas de contact avec la clientèle, surtout s’il s’agit d’un petit restaurant ou d’un petit hôtel, la réponse à la question penche plutôt dans le sens d’une non-vaccination. 

C'est l'orientation que je prendrais cet hiver pour mon établissement afin de ne pas rendre les choses encore plus compliqué qu'elle ne le sont. Si ce choix dérange je comprendrais le client ne souhaitant pas réserver chez moi.



Point de situation au 23 / 07 / 2021

Retour du Jedi, la revanche des insurgés, ...La suppression de la jauge de 50 personnes est très mal reçu parmi le peuple considéré comme impopulaire. Mais surtout irrationnel et non logique. Nous conservons l'espoir de rester ouvert même sans pass sanitaire.

Point de situation au 22/ 07 / 2021

Mauvaise nouvelle pour les révolutionnaires, la jauge de 50 personnes disparaît à partir du 1er AOUT 2021, donc si vous souhaitez entrer dans un ERP vous devrez être vacciné. C'est une façon peu commune de rendre le vaccin OBLIGATOIRE pour tous. Un vaccin expérimentale réalisé à grande échelle. Pour venir au CHRIS-TAL vous devrez présenter votre pass sanitaire.

Au 30 AOUT le personnel devra être vacciné

Bon courage a toutes celles et tous ceux qui vont demain manifester leur mécontentement


Le 22/07/2021 aux Houches
Florent GHEROLD, Chef de cuisine et propriétaire de l'hôtel, téléphone pour discuter ce point si besoin : 07 86 99 56 11


Point de Situation au 13 / 07 / 2021

Le 21 juillet : le pass sanitaire est étendu à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes ;

Début août
 : Le pass sanitaire est étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, ainsi qu’aux voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

D’autres lieux pourront s’ajouter à cette liste par la suite i nécessaire selon la situation épidémique.

Pour le moment, à la date du 1er Aout mon établissement CHRIS-TAL qui est principalement un HOTEL est limité à 50 personnes.
Cela correspond à la capacité maximum d'accueil à l'hôtel selon le SDIS depuis 2016.

A partir du 1er Aout et selon les annonces de notre président le 12 Juillet 2021, nous ne sommes pas concerné par le pass sanitaire puisque nous ne rassemblons pas plus de 50 personnes.

 

De plus, en tant qu'Hôtelier-Restaurateur, je ne dispose pas, à ce jour de l'autorité sanitaire auprès de mes clients.

A ce jour je ne vous demanderais pas de pass sanitaire pour venir à l'hôtel CHRIS-TAL.



Le 13/07/2021 aux Houches
Florent GHEROLD, Chef de cuisine et propriétaire de l'hôtel, téléphone pour discuter ce point si besoin : 07 86 99 56 11

Hygiène et sécurité


Depuis une vingtaine d'années, le Tourisme dans la vallée de Chamonix s'est mondialisé. Cette évolution a apporté de nouvelles problématiques avec le brassage des provenances et une globalisation des problèmes. La pandémie Covid 19 a stoppé net notre activité au niveau Restauration et en même temps considérablement handicapé l'offre de logement touristique. Nous sommes aujourd’hui à l'aube d'un nouveau tourisme plus respectueux de l'environnement et des uns et des autres. Un tourisme qui mettra en avant les attentions nouvelles, que chacun de nous devra suivre, dans un établissement recevant du public : Respect, Education et Sensibilité.

Le Covid19 n'est pas le seul problème. D'autres fléaux existent à propos desquels je mène un combat constant depuis plusieurs années. Certes moins dangereux qu'une épidémie de SRAS, la punaise de lit à fait elle aussi sont entrée en piste depuis 2016 dans la Vallée de Chamonix.

Ensuite, les Normes concernant l'hygiène, l'accessibilité aux Handicapés, la lutte contre les incendies nous obligent à nous remettre en cause sans cesse dans un contexte économique tendu. Le prix d'une chambre d’hôtel est justifié par des investissements souvent invisibles au prime abord qui deviennent vitaux lorsqu'un problème survient. Ma cohérence, en tant que Chef d'exploitation est de vivre dans cet établissement même lorsque l’hôtel est fermé. Cet hôtel est donc avant tout mon habitation principale, il se doit d’être aussi sûr que fiable. Ci dessous vous trouverez tout ce qui a été mis en place pour vous garantir cette sécurité.


CORONAVIRUS

En tant que chef de cuisine et chef d’exploitation hôtelière, je me dois d'inventer des procédés qui permettront de garantir la sécurité de mes clients. 
Aussi nous respecterons le protocole de dé-confinement que le syndicat GNI a transmis au gouvernement :

- Ci contre ce document 


Mon engagement :

Mon personnel aura l'obligation de porter des masques et des gants durant leurs interventions dans vos chambres et au restaurant.

Un espace plus important dans la salle de restaurant sera mis en place pour nos clients de l’hôtel et seuls ces clients auront accès en priorité à cet espace pour éviter l’introduction d'un public trop diversifié dans l'établissement.

Votre engagement :

De votre coté je vous demanderai de porter le masque dans les parties communes de l'établissement. Un rapport de distance devra s'opérer et vous ne pourrez pas me serrer la main ou me faire la bise comme autrefois... Cependant je vous assure que le cœur y sera toujours. A l'entrée de l’hôtel et à l'entrée du Restaurant, un gel hydroalcoolique vous permettra de manipuler digicode et poignée de porte pour limiter la contamination au maximum. Il faudra faire preuve de discipline et de rigueur face à cette épidémie. Vos habitudes devront s'inspirer pour un moment de la culture Chinoise.


PUNAISE DE LIT


Depuis Juin 2016 nous connaissons chaque année avec le Tour du Mont-blanc des introductions régulières de punaises de lit dans notre établissement. Aucun logement collectif n'est épargné par ce désastre qui touche aussi bien les hôtels de luxe que les locations AirBnB à bas prix. J'ai fait le choix de le combattre et d'en parler librement pour lutter plus efficacement contre ce fléau.

Mon engagement :

Mon personnel est sensibilisé à ce problème et sait reconnaître la présence de punaises de lit. Si un client constate un problème nous lui proposons de quitter la chambre avec précaution vers une nouvelle chambre. Avant d’être remise en service, la chambre passe par une période de traitement. Nous mettons ensuite un appât pour canaliser le flux des punaises de lit vers un boitier piège que nous plaçons en dessous du lit. En fin de saison, les chambres suspectées d'avoir été envahies par les punaises de lit sont traitées de manière plus professionnelle par une équipe de spécialistes : AHN74. Nous pouvons ainsi garantir qu'aucune chambre n'est infectée à chaque début de saison..

Votre engagement :

Les punaises de lits sont des ʺvoyageusesʺ. Elle vivent toutes à proximité des lits et récemment, elles arrivent aussi dans les voitures de location. Nos clients sont les seuls vecteurs d'importation de ce parasite. Aussi pour protéger mon hôtel et votre habitation, il est essentiel que vous agissiez aussi. Sans une attitude responsable des deux cotés, tout comme pour le COVID19, ce fléau persistera. Je demande donc à tous les clients de l’hôtel, partant pour une grande randonnée de refuge en refuge, d'emporter dans leur valise une plaquette anti-punaise de lit. Ceci permettra de limiter la dispersion des punaises de lit. Ces plaquettes sont faciles à trouver et vous pourrez vous en procurer sur le net.

Securité des BIENS ET DES PERSONNES



Choisir l’hôtel pour un séjour de longue durée ou pour une simple nuit est un choix de citoyen responsable. Nombreuses locations de meublés présentes sur les centrales de réservations "à la mode" ne sont assujetties à aucune norme incendie, handicapé ou hygiène. Ces locations ne sont pas adaptées à l'accueil du public et pourtant, elle parasitent un marché en souffrance depuis une dizaine d'année en plaçant notre produit hôtelier comme au prime abord non compétitif.

Il est pourtant essentiel pour éviter les drames, de choisir un lieu adapté à votre passage. Depuis la reprise de l'exploitation hôtelière en 2010, la sécurité est ma priorité. Mon budget pour les améliorations de mon bâtiment, en terme de sécurité, passe bien devant mon budget promotionnel auquel je n'accorde que très peu d'importance. Effectivement il n'est pas nécessaire de faire la promotion d'un produit que les clients apprécient. Pour moi la publicité est dans l’hôtel et dans les assiettes !


Détection pour anticiper :

Notre établissement dispose d'une installation de détection incendie dans tous les lieux à risques : Atelier, Buanderie, Cuisine, Gaines techniques et lieux de distribution de pièces : Couloirs et Halls. Ce dispositif est vérifié chaque année par un prestataire certifié : SR Dauphiné Savoie

a détection est principalement optique. Nous n'avons plus de détecteur Ionique depuis 2012.

Pour tout autre danger présent dans l’hôtel, chaque issue dispose d'un moyen de mise en alerte sur simple pression d'un des 9 déclencheurs manuels.


Extincteurs pour lutter :

Nos extincteurs sont présents à chaque niveau de l’hôtel. Ils permettent à chaque client, en cas de nécessité, de les utiliser avant mon intervention.

Ces extincteurs sont vérifiés chaque année par un prestataire certifié :
Kauder Security

Mon établissement dispose d'extincteurs associés à chaque environnement : Automatique en salle de combustion, à CO2 à proximité de la machinerie de la buanderie, à poudre en cuisine et à eau dans les étages. 10 Extincteurs en tout sont disponibles dans l'établissement.



Des contrôles pour prévenir :

Tous les 5 ans, le Service Départemental d'Incendie et de Secours (SDIS74) est sollicité par la préfecture de Haute-Savoie pour donner un avis technique sur l'ensemble du bâtiment de l'Hôtel CHRIS-TAL.

Cette visite permet de vérifier si l'ensemble des contrats de vérification sont toujours bien réalisés :

  • Contrôle de la présence d'un contrat de vérification annuel des Installations électriques (avis vierge en 2019)
  • Contrôle de la présence d'un contrat de vérification annuel des Installations de Gaz
  • Contrôle de la présence d'un contrat de vérification annuel des Extincteurs
  • Contrôle de la présence d'un contrat bi-annuel de l'alarme Incendie
  • Contrôle de la présence d'un contrat trimestriel de la Chaufferie
  • Vérification des Formations obligatoires
  • Contrôle de la présence d'un contrat mensuel de l'ascenseur
  • Contrôle de la présence d'un contrat de ramonage des conduits de Cheminées.

Ces contrôles doivent apporter une sécurité optimale en permettant la réalisation immédiate des améliorations demandées. C'est aussi l'occasion de décider des éventuelles améliorations à apporter à la structure en terme d'accessibilité ou en terme de disposition structurelle pour améliorer les conditions de lutte en cas d'incendie.

L'ensemble de nos contrôles techniques sont réalisés par l'agence d’Annecy d'Alpes Contrôles : Ascenseur, Electricité, Bâtiment et Gaz.



Défibrillateur Externe Automatisé ... pour Sauver :

Confronté à plusieurs reprises à des malaises de la part de la clientèle durant ma carrière, je trouve aujourd’hui essentiel de disposer d'un moyen de secours de première nécessité. Nous avons donc mis en place, dans le hall de réception, un dispositif de défibrillation.


2 Contrats de surveillance pour mieux Traiter :

Chaque mois d'exploitation, donne lieu à un contrôle complet de la qualité de l'eau dans la piscine. Cette visite mensuelle est assurée par le Laboratoire d'analyse Biologique et Alimentaire des Savoie en plus des relevés réguliers réalisés en interne une fois par jour.
Ce même laboratoire réalise aussi des relevés d’échantillon de plats que nous préparons sur place afin d'en valider les procédés de fabrication.
Ainsi nous développons notre savoir faire tout en prenant en compte les résultat des analyse du laboratoire.

La visite en cuisine a lieu 2 fois par an avec prise d'un échantillon et d'une lame de surface sur plan de travail pour évaluer la qualité de désinfection du poste de travail. En cas de défaut en cuisine ou en piscine une fiche est rédigée auprès des autorités sanitaires qui est autorisé à fermer la Piscine ou Restaurant si aucune action corrective n'est pas apporté rapidement. Le suivi de la correction est assuré par l'ARS. Depuis le 15 Mars c'est cette Agence qui a prononcé la fermeture de toutes les piscines d’hôtel en France a cause de l’épidémie du Covid-19.